1. Point d’action 1

    Les communes doivent pouvoir intervenir à leur niveau pour que les frais liés à l’enseignement restent les plus minimes possibles pour les parents. Pour rappel, l’enseignement est censé être gratuit.

  2. Point d’action 2

    Il faut que, comme pour le reste de la population, les jeunes puissent pouvoir sortir où et quand ils le veulent sans risquer de se faire agresser. Il faut mettre au point des structures qui fassent reculer la délinquance juvénile. Si la prévention est importante, elle restera inutile s’il n’y a pas un volet répression.

  3. Point d’action 3

    Il faut développer plus de lieux (salles de sport, terrains, etc..) où les jeunes pourraient faire du sport individuellement ou des sports collectifs. Non seulement comme hobby mais pour les passionné(e)s, il faudrait des structures permettant de les aider à développer leurs talents sportifs.

  4. Point d’action 4

    Il faudrait plus d’endroit dédiés aux jeunes afin qu’ils puissent avoir des activités variées et éviter qu’ils ne traînent en rue

  5. Point d’action 5

    Il faut revoir la politique culturelle de la commune. La culture, ce n’est apprendre à taguer ou à faire du hip-hop. Il faut en revenir à une vraie culture, réapprendre aux jeunes à lire des livres, à aller au théâtre classique, etc…